Prestations

La prestation de service dans le domaine informatique, plus précisément dans le chapitre des dépannages et réparations. Quid?

Le dictionnaire indique qu’un service est la mise à disposition d’une capacité technique ou intellectuelle ou un travail directement utile pour l’usager, sans transformation de matière. De ce qui précède, il s’ensuit qu’un prestataire de services est toute personne physique ou morale qui propose des services.

-Obligations légales d’un prestataire de services-

En France, l’article L111 du Code de la Consommation oblige tous les prestataires de services à une obligation d’information. Cette obligation d’information comprend essentiellement trois parties: le devoir de renseignement, le devoir de mise en garde et le devoir de conseil.

Le devoir de renseignement consiste pour le prestataire de services à s’informer sur ce que veut réellement le client. Si dans certaines professions comme la prestation informatique, ceci est formalisé par un cahier des charges, certains autres prestataires de services ont plus de mal à formaliser ce que veut le client, surtout sans faire payer ce qui est après tout un vrai travail.

Le devoir de mise en garde consiste pour le prestataire de services à avertir son client des problèmes, risques, contraintes et limites que peut avoir la prestation envisagée.

Le devoir de conseil, qui est le plus connu des trois, car souvent invoqué par les clients, oblige le prestataire de services à aider son client dans ses choix, en lui indiquant la meilleure solution. Ceci implique que le prestataire s’invite un peu dans la définition du besoin du client, au risque encore une fois d’y passer du temps non payé.

En ce qui concerne le client, ses principales obligations sont de payer, quand la réalisation de la prestation de services correspond à ce qui a été défini mais aussi de mettre à disposition du prestataire les moyens dont celui-ci a besoin pour réaliser son travail.

-Obligation de moyens ou de résultats?-

Une des habituelles questions qui revient souvent, en ce qui concerne spécifiquement les prestations informatiques, est le fait de savoir si le prestataire a une obligation de résultats et/ou de moyens. Tout dépend du contrat (Voir Services) et du mode de travail.

Mais que le contrat se fixe un but à atteindre ou des moyens à mettre en oeuvre, le prestataire est toujours soumis à certaines obligations. L’article L111 du Code de la Consommation comme nous l’avons vu ci-dessus.

Le devoir de renseignement du prestataire oblige ce dernier à s’informer concrètement et réellement sur ce que veut son client. Le prestataire informatique ne peut donc pas laisser la demande d’un client floue. Il doit faire l’effort de comprendre et au besoin expliquer à son client que sa demande n’est pas réaliste ou irréalisable. Cela amène au devoir de mise en garde, qui oblige le prestataire à avertir son client des problèmes, risques, contraintes et limites que peut avoir sa demande ou la prestation demandée.

Par le devoir de conseil, le prestataire de services informatiques doit aider son client dans ses choix, en lui indiquant la meilleure solution. Ceci oblige encore le prestataire à être critique par rapport aux demandes de son client.

-La politique de Caylus Informatique, par rapport à cela?-

En matière de dépannage et réparation, nous estimons avoir une obligation de résultat envers notre clientèle. Premièrement, nous ne facturons que si cela fonctionne. Secondement, nous garantissons nos réparations dix jours. Garantie sans frais pour la clientèle, sauf si elle reproduit volontairement le comportement ayant amené l’obligation d’intervention.